George et Amal Clooney radieux à la Mostra

George et Amal Clooney radieux à la Mostra © Reporters

Quelques semaines après la naissance de ses jumeaux, la star est venue présenter en compétition son nouveau film, " Suburbicon ", un brûlot drôle et décapant qui flingue l'Amérique WASP.

C'était lui LA star de la Mostra de Venise. George Clooney est venu présenter en compétition son nouveau film, la comédie satirique et énervée "Suburbicon".
 
Mais l'ami George s'est un peu fait voler la vedette par une invitée remarquable : sa femme, Amal, époustouflante de glamour dans une robe violet clair Versace pour sa première apparition, seulement quelques semaines après la naissance de leurs jumeaux.

amal-clooney-reporters-Collage.jpg
© Reporters

 

"Suburbicon", c'est l'adaptation d'un scénario écrit par les frères Coen en 1985, qui se passe aux USA, dans les années 50. Suburbicon est une petite ville modèle, pur produit pour catalogues, alliant charme, sérénité, confort… et ayant de plus en plus de mal à cacher son racisme, son avidité, ses vices et ses crimes.
 
Une critique qui se veut féroce et drôle de l'Amérique des WASP, avec Julianne Moore et Matt Damon (aussi en compétition pour Alexander Payne dans "Downsizing", un autre film "charge").
 
damon-clooney-moore-2017-Reporters_24854332.jpg
© Reporters
 
"Aujourd'hui où on parle de faire l'Amérique great again comme dans les années 50, c'est intéressant de soulever le rideau pour voir ce qu'il y avait derrière ", a raconté Clooney au Figaro. Et on voit que toutes les questions qui inquiètent actuellement étaient déjà là. Il faut deux ans pour faire un film, et en général, les choses ont évolué. Mais l'actualité montre que ce n'est pas le cas. Si vous allez aux États-Unis, vous vous rendrez compte à quel point le pays est en colère. Il y a un nuage noir qui plane. Les institutions fonctionnent, mais les gens sont furieux. Et je ne pense pas que ce soit une chose négative. Alors, oui, c'est un film en colère. On le voulait drôle mais en colère. " Il n'est pas que beau, George.

J.-J.L.

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET

ARTICLES SPONSORISÉS AILLEURS SUR LE NET